Photographie de portrait | Yann

photographie de portrait Grenoble

Photographes à Grenoble et ailleurs en France, nous sommes spécialisés dans la photographie de portrait studio. Chaque nouveau shooting est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes issues de domaines professionnels et artistiques différents. Lors d’une séance photo nous avons alors l’opportunité de partager un moment avec la personne que l’on photographie et de discuter. Des instants privilégiés, enrichissants que nous avons eu envie de partager par delà l’image. À notre recherche de mise en valeur du client par l’esthétique visuelle et artistique, nous présentons désormais nos modèles au travers de courtes interviews. Pour mettre en lumière leur personnalité, leurs talents…

Interview - Photographie de portrait
Yann

Yann Cracker est un créatif. Un créatif avec les pieds sur terre. Il est très réfléchit et comme tout passionné quand il décide de faire quelque chose ce n’est pas à moitié. Très doué pour la musique, il baignait déjà tout petit dedans. Dans sa famille, on est musicien depuis quatre générations. Avec Moonrite, Yann Cracker n’en est pas à son premier essai musical. On lui doit notamment Firecrackers, Towerbrown et Gentlemen’s Agreements… Chacun de ses groupes de musique, salué par les spécialistes, a su se démarquer par ses sonorités musicales et son univers. Avec son frère Julien, qui opère aussi chez Qasar, il joue un rock garage psyché. Passionné par l’univers des 70’s, influencé par la décoration, la musique, le cinéma… des années 50 à 80, nous n’avons pas résisté à l’envie d’interviewer cet artiste sur son art, ses inspirations, sa créativité. Son portrait en photos et en mots…

photographie de portrait Grenoble

Que recherches-tu dans tes différents projets ?
Il y a plusieurs raisons qui me poussent à faire de la musique. En premier lieu ça me sert à m’évader, à rêver, à fantasmer… Ensuite, créer est très épanouissant, surtout quand tu vois que des gens se retrouvent dans ce que tu fais. Pour le côté humain aussi, ça permet de partager quelque chose avec des gens que tu apprécies et également de rencontrer des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que toi. Ça permet de voyager également, je suis allé dans presque toute l’Europe, ainsi qu’au Canada grâce à la musique. Toutes ces choses sont importantes à mon équilibre et à mon épanouissement personnel.

D’où te vient l’envie de créer ?
Les idées me viennent naturellement. J’écoute beaucoup de musique et je pense que ça se mélange et se transforme dans ma tête. L’inspiration peut également venir d’une photo ou d’un extrait de film qui m’a touché.

Comment te définis-tu en tant que personne et en tant qu’artiste ?
Lorsque je ne connais pas les gens, je suis quelqu’un de très réservé et très réfléchi. Je suis l’inverse d’un impulsif. Je suis assez « Mens sana in corpore sano » aussi, c’est comme ça que je me sens bien. En tant qu’artiste je pense que j’aime l’idée d’apporter ma pierre à l’édifice et de remplir un vide également dans une scène musicale. Avec Moonrite par exemple, je voulais mettre en avant cette période trop méconnue dans les années 60, pendant laquelle des artistes ont fait le lien entre la musique psyché et le heavy. Je veux parler de groupes comme Arthur Brown, Coven, The Nice, Black Widow, Iron Butterfly

« Créer est très épanouissant, surtout quand tu vois que des gens se retrouvent dans ce que tu fais. »

Tu as une autre passion, la décoration et l’architecture vintage, tu peux nous en dire plus ?
Je suis assez passionné par l’univers pop des années 50 à 80, avec une préférence pour les années 70 bien sûr. Non pas que j’aimerai vivre dans ces époques mais je trouve que chacune de ces décennies a une personnalité très forte. Ces années sont complètement folles en terme de mode, de design, de musique… Me plonger là dedans à travers des films, des livres, des revues, des disques, la déco… me permet de m’évader. Concrètement, je regarde énormément de films de séries B de cette période et je tiens un blog de chroniques qui s’appel Exploitation a gogo. Ça me permet de garder une trace de ces visionnages et également de pouvoir partager cette passion, en espérant donner envie au gens de regarder certains de ces films… J’ai également un blog qui traite des piscines tournesol, ces piscines sont pour moi un bijou en terme de design space age 70 et il existe très peu de doc internet là dessus, il fallait y remédier ! Et enfin, je participe à un blog sur l’architecture Mid Century, crée par un ami parisien passionné : astudejaoublie.blogspot.com.

Le skateboard a une réelle influence sur qui tu es aujourd’hui. Peux-tu nous en parler ?
J’ai pratiqué le skateboard de manière très intensive entre 1995 et 2002 à peu près. Puis, j’ai arrêté pour me consacrer entièrement à la musique. Le fait est que les skateparks n’existaient pas à l’époque et j’ai du me lasser de skater les trottoires grenoblois ! Mais c’est vrai que cette période skateboard est très importante pour moi car j’y ai trouvé ma première famille, mes premiers amis. J’avais 15 ans et j’étais un outsider solitaire, il n’y avait pas internet à l’époque. J’étais attiré par la culture underground et je n’avais pas du tout les mêmes centres d’intérêts que les autres gens de mon collège. Un jour, je suis tombé sur le clip « 100% » de Sonic Youth et c’était une évidence. Il fallait que je fasse du skate. Je me suis fait payer une board et j’ai commencé à fréquenter le parking souterrain de la gare, spot officieux de skate à Grenoble à l’époque. On était un bon paquet à se retrouver tous les week-ends et on partageait tous plus ou moins les mêmes centres d’intérêt. C’est même grâce au skate que j’ai eu mon premier groupe de musique, par l’intermédiaire de ton frère. Je m’y suis remis il y a 2 ans, de manière tout aussi intensive et je m’éclate. Y a pleins de beaux skateparks maintenant. Tout le monde est super cool et je retrouve même des potes avec qui je skatais déjà y a 20 ans !

photographe de portrait à Grenoble

« J’aime le côté graphique d’une photo mais aussi le témoignage qu’elle représente. Ce que j’aime c’est aussi le fait qu’une photo laisse beaucoup de place au mystère, à l’interprétation et au fantasme. »

photographie de portrait Grenoble

Ton film/ livre/ album préféré ?
Film : Pas évident de n’en choisir qu’un mais j’aime beaucoup « Le Village des Damnés« , le premier, sorti en 1960.
Livre : Je ne lis pas beaucoup de romans, je manque de temps et je préfère généralement le média des films mais je m’y mettrai sûrement avec l’âge ! Par contre, je lis pas mal de biographies ou de livres techniques sur la musique. Disons que récemment j’ai beaucoup aimé le livre « En studio avec les Beatles » écrit par Geoff Emerick, leur ingé son. Il permet de comprendre le phénomène et rétabli quelques vérités.
Album : Là aussi pas évident. Je dirais « Odessey and Oracle » des Zombies.

Qu’est ce que la photographie représente pour toi ?
J’aime le côté graphique d’une photo mais aussi le témoignage qu’elle représente. Ce que j’aime c’est aussi le fait qu’une photo laisse beaucoup de place au mystère, à l’interprétation et au fantasme. J’ai un appareil reflex et je pratique un peu mais je manque malheureusement de temps pour apprendre sérieusement à m’en servir.

Noir et blanc ou couleur ?
Impossible de choisir, à chaque photo le traitement adéquat !

Une destination (proche ou lointaine) qui t’as marquée et pourquoi ?
Je crois que ce qui m’a le plus marqué c’est quand je me suis retrouvé dans le cratère du volcan du « Piton de la Fournaise » qui se trouve à l’île de la Reunion. Que de la lave et du sable rouge à perte de vue… On a vraiment l’impression d’être sur une autre planète.

Tu es plutôt terre, eau, air, feu ? Et pourquoi ?
Terre, je pense. Pour mon côté réfléchi…

Quel est ton mantra ?
Sûrement, « Pour vivre heureux vivons cachés ». Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours cherché à fuir la foule. Quand je vois le comportement de la plupart des gens, j’ai l’impression de venir d’une autre planète.

photographie de portrait Grenoble

Quand as-tu envie de dire Yeah !?
Quand je replaque un beau tricks en skate ou que je vois un pote qui en replaque un.

Le plus beau moment de ta vie ?
Pas évident cette question… Les premières fois me marquent pas mal. Disons mon premier concert, c’était vraiment un rêve qui se réalisait. C’était en 98 avec Elevate aux 2 Alpes pour le mondial du snow, tu te rappelles ?!!

Depuis combien de temps vis-tu à Grenoble ? En quoi apprécies-tu cette ville ?
J’ai grandis à Grenoble et j’y vis toujours. J’ai seulement vécu 2 ans à Nice pour les études. Grenoble n’est pas une ville parfaite mais j’ai assez voyagé pour savoir l’apprécier. J’aime notamment ses montagnes, elles permettent une proximité très facile avec la nature et l’isolement. Je trouve dommage que cette ville s’obstine à tuer sa culture mais nous ne sommes pas très loin de Lyon et Genève, des villes plus grandes où il se passe plus d’évènements…

Quel est ton but dans la vie ?
Je ne pense pas avoir de vrais buts à proprement parler. J’essaye de profiter de la vie et d’être bien dans ma peau. Être épanoui en gros, et pour ça il y a un équilibre à trouver entre les passions, la vie de famille/professionnelle, les amis…

Photographie de portrait, les impressions de Yann

Un avis sur ce shooting

« Séance photo conviviale, bien dirigée… Et, les clichés sont bien, spécialement les noirs et blancs. »

Plus de photographie de portrait studio

Cliquez sur les images pour les agrandir

Vous avez aimé cette interview ?! Laissez un commentaire à la fin de l’article.

Dans nos prochains posts, nous vous donnerons des conseils make up et coiffure pour vos portraits, ainsi que nos meilleures poses photo.

Vous avez déjà fait l’expérience d’un shooting photo ? Vous avez des conseils à partagez ? Dites-nous tout !

Vous avez envie d’essayez la photo de portrait ? Venez vous faire photographier dans notre studio photo à Grenoble.

Retrouvez toutes nos interviews et portraits d’artistes sur le blog Take Photos and Say Yeah !

Partagez nos photos sur Pinterest

photographie de portrait Grenoble

Nos photos de portraits vous inspirent,

vous souhaitez garder sous le coude nos conseils pour une séance photo ?

Epinglez cette image !

Suivez-nous sur Instagram

Write a comment