photographes portrait pour les artistes

Photographes portrait pour les artistes, nous avons à cœur de mettre en lumière des personnalités. Musiciens, écrivains, illustrateurs, peintres, artistes contemporains et autres profils créatifs… attirent toujours notre œil et c’est avec bonheur que l’on se plait à immortaliser leurs visages à travers une série de portraits artistiques.

Photographier ces hommes et ces femmes, est pour nous l’occasion d’échanger et d’apprendre, d’en savoir plus sur eux, sur leur histoire, leur façon de travailler, de créer… Et quand nous en avons la possibilité, les interviewer afin de mettre en valeur leurs talents.

Récemment, nous avons photographié l’artiste Aude Conquest Squares. Dessinatrice grenobloise, son univers sombre et fantastique nous a attiré. Aude est également la curatrice du compte Instagram Grenoble Underground qui met en avant des artistes de la capitale des Alpes.

Nous avons profité de ce shooting portrait pour lui poser quelques questions sur son processus créatif et le développement de son travail artistique.

Si vous aimez l’art, nous vous invitons vivement à jeter un œil aux dessins de Aude.

PHOTOGRAPHES PORTRAIT POUR LES ARTISTES
Interview de Aude Conquest Squares

« J’ai envie de créer pour pouvoir m’exprimer enfin, faire passer quelques messages peut-être, donner naissance à des rêves, des idées. »

photographes portrait pour les artistes

1 – Qui es-tu Aude Conquest Squares ?

Je suis grenobloise d’adoption depuis 2004, secrétaire médicale pour remplir le frigo, dessinatrice depuis quelques temps et fondatrice de Grenoble Underground.

2 – Quel est ton parcours de vie ?

Comment résumer… Je n’ai pas de diplôme, genre aucun. Étant peu à l’aise avec la communication orale, l’école ne m’a pas apporté le moyen d’expression qu’il me fallait, j’ai abandonné.

Depuis mon arrivée sur Grenoble, je vais de boulots en boulots en affinant ce qui me plaît ou non.

J’ai commencé à dessiner il y a presque 3 ans, en traçant des lignes sur des cahiers à petits carreaux. Les lignes sont devenues des courbes, puis des visages sont apparus etc…

En parallèle, j’ai créé un petit compte Instagram qui s’appelle Grenoble Underground : un compte pour mettre en valeur des artistes grenoblois qui n’ont pas forcément de visibilité.

3 – Qui ou quoi te donne envie de créer ?

J’ai envie de créer pour pouvoir m’exprimer enfin, faire passer quelques messages peut-être, donner naissance à des rêves, des idées. Le fait de pouvoir m’échapper de la réalité, laisser libre court à mon imagination.

Puis un crayon, une feuille et c’est tout. C’est une sensation formidable d’indépendance.

Après, il me faut acquérir plus de technique car je suis un peu frustrée.

« La régularité, je pense que c’est la clé. »

photographes portrait pour les artistes
photographes portrait pour les artistes

« Mon art est émotif. J’ai mis du temps à le comprendre, je faisais des illustrations pour qu’elles soient belles et ça manquait de profondeur. »

4 – Depuis combien de temps réalises-tu des illustrations ?

Depuis presque 3 ans. J’étais dans un boulot vraiment très très ennuyant haha. J’avais un bloc note avec des petits carreaux et j’ai commencé à tracer des lignes, des petits carrés.

Ma mère faisait souvent ce genre de dessins quand j’étais petite. Et je trouvais ça très beau, je m’en suis souvenu et c’est arrivé comme ça. Après le boulot, je rentrais et je passais souvent des soirées seules, du coup je continuais le soir.

Puis, il y a eu le Inktober de l’année dernière que j’ai quasi suivi à la lettre. Tout du moins je dessinais tous les jours et on peut dire que ça a été efficace. J’ai pris un bon niveau au bout de 31 jours de dessins quotidiens.

La régularité, je pense que c’est la clé. D’ailleurs, faut que je le refasse !

5 – Comment définirais-tu ton art ?

Mon art est émotif. J’ai mis du temps à le comprendre, je faisais des illustrations pour qu’elles soient belles et ça manquait de profondeur.

Mes derniers jets sont sûrement moins beaux mais beaucoup plus expressifs. Et en fait c’est ça que je veux exprimer : un sentiment des sentiments et dernièrement c’est la colère qui est mise en avant.

photographes portrait pour les artistes

« Il y a beaucoup de frustration en moi sur tellement de choses que je m’applique à l’exprimer via le dessin. »

photographes portrait pour les artistes

6 – Comment choisis-tu un sujet ? Quel est ton processus artistique ? Quelles sont tes étapes de travail, tes matériaux préférés ?

Comme dit précédemment, je travaille les émotions, les sentiments. Mon sujet de prédilection est la femme mais je ne peux pas dire que je le choisis. Ce qui vient à moi c’est ce qui est important pour moi. L’injustice au féminin surtout. Je ne sais pas bien m’exprimer sur ce sujet mais je le ressens très fortement. Et en plus, je ne veux pas dire de conneries donc je préfère essayer de le mettre en illustration : la force féminine, le handicap…

Il y a beaucoup de frustration en moi sur tellement de choses que je m’applique à l’exprimer via le dessin.

D’abord, il y a une idée de dessin, que je laisse planer dans ma tête pendant un moment. Je vais lui donner forme, la modéliser en l’imaginant, la penser. Une fois que je suis prête, je l’esquisse sur une feuille fine avec des grandes lignes au crayon de bois. Je la place sur ma planche lumineuse, je trace les contours avec un feutre pointe 0,05. Je repasse en pointe 5 puis je m’occupe des cheveux avec une pointe 1. Je m’occupe du visage en pointe 0,05 , pareil pour les détails. Je fignole un peu tout avec différentes pointes et enfin je colorie le fond très agressivement haha.
Et je vectorise avec Inkscape pour le mettre sur les internet. Après, je suis complètement lessivée.

Question matériaux : j’ai besoin de mes feutres/crayons Sakura micron (quelqu’un.e me l’avait conseillé), des feuilles et un pc. Scanner pour vectoriser mais ça c’est pas essentiel !

« Oui, j’ai vraiment le sentiment que la photo est là pour capturer une âme, un moment magique ou non. »

photographes portrait pour les artistes

7 – Y-a-t-il un artiste que tu aimes particulièrement ?

Oh non, pas qu’un !!
Je vais en citer plusieurs, et des grenoblois :

  • Arthak pour son univers BD
  • Marble.ck qui fait de superbes mandalas bio meca
  • Noir Total pour ses magnifiques photos en noir et blanc
  • Marjolin n’a qu’un œil pour ses illustrations lovecraftiennes
  • Olya Creation pour son univers et ses photos singulières…

Et j’en passe, il y a un vivier dans cette ville qui est impressionnant.

8 – Quel est le meilleur conseil qu’on t’ai donné en tant qu’artiste ?

Alors c’est Marjolin qui me l’a donné, sur la lumière. Il m’a dit que la mise en lumière était super importante. En gros, mettre en lumière ce qui doit être vu... Bon, je saurais pas retranscrire exactement, mais je l’ai compris et je m’efforce de travailler là dessus.

9 – Qu’est-ce que la photographie évoque pour toi ?

Un instant figé, une capture. Oui, j’ai vraiment le sentiment que la photo est là pour capturer une âme, un moment magique ou non. C’est tellement vaste l’univers de la photographie, dans tous les cas un moment est retenu, il est déjà passé et ce passé peut être montré aux autres.

La photographie m’évoque aussi l’information, elle est essentielle.

« Je pense que c’est Krakow en Pologne.(…) Le lendemain, on devait faire Auschwitz, je me sentais pas, c’était trop. »

10 – Quel est le voyage qui t’a le plus marqué et pourquoi ?

Je pense que c’est Krakow en Pologne. Alors bon, j’étais pas hyper en forme à l’époque et je pense que cette ville n’a pas arrangée les choses. Magnifique traversée des Alpes, Jura en avion… sublime.

Dès l’atterrissage, je me suis sentie hyper mal. Une atmosphère lourde, une ambiance pesante, suffocante. Arrivée dans la ville, c’est très beau mais toujours cette drôle d’ambiance : visite de la Cathédrale du Wawel, de toutes les cryptes royales avec cercueil d’enfants (alors que moi le morbide, c’est cool normalement). Ça a dû durer 2h en tout. Le soir, j’ai séché mes glandes lacrymales tellement j’avais pleuré. Le lendemain, on devait faire Auschwitz, je me sentais pas, c’était trop. Alors du coup, on s’est baladé et on a visité Kazimierz et c’était beaucoup plus cool. Le seul truc positif c’est qu’ils ont les meilleures pâtisseries du monde et que tout est pas cher mais faut le vouloir.

Je ne sais pas si tout est si pesant en Pologne mais Krakow, pour moi, ce doit être trop chargé d’histoire. J’ai jamais vécu un truc comme ça.

Sinon, le prochain voyage (reporté 2 fois…) c’est l’Ecosse et j’ai giga hâte.

photographes portrait pour les artistes
photographes portrait pour les artistes

11 – Tu écoutes quoi en ce moment comme musique ?

Ben Frost, Wardruna que j’ai découvert récemment grâce à Noir Total et Lorn.
Tout à fait automnal/hivernal comme ambiance.

12 – Des livres/auteurs à conseiller à nos lecteurs ? 

Je suis toute l’actu de la maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture. Donc, j’ai 3 livres commandés chez eux que je recommande :

  • « Moi, ce que j’aime c’est les monstres » : un magnifique roman graphique. Il s’agit du journal intime d’une fillette qui enquête sur la mort de sa voisine. Les dessins sont sublimes et il faut se pencher sur l’histoire de Emil Ferris qui a écrit et dessiné cette histoire qui n’est pas du tout pour les enfants.
  • « Un jardin de sable«  de Earl Thompson : l’Amérique sale des années 30. J’en dirais pas plus parce que c’est pas vraiment racontable. Une tranche de vie des médiocres, pervers, crades. Un grand livre épais qui se lit super bien.
  • « Watership down«  de Richard Adams : je viens de le commencer, très captivant.

13 – Des films qui font partie de tes classiques ?

Alors déjà, tout ce qui a attrait à l’anticipation et à la dystopie, ça me touche énormément !

  • « Bienvenue à Gattaca«  de Andrew Niccol est un chef d’oeuvre pour moi. L’histoire se passe dans un futur proche où notre héros naît de façon naturelle dans l’amour. Et oui car dans ce futur, les partenaires voulant un enfant peuvent choisir le génotype de l’être à naître. Enfants parfaits sans maladie aucune, bref, Vincent le héros du film n’est pas génétiquement modifié, il devrait mourir d’une maladie cardiaque à 30 ans… Son rêve c’est de devenir astronaute. Hélas, son statut d’être lambda avec des tares génétiques, fait de Vincent un balayeur dans l’entreprise de ses rêves. Mais, Vincent se renseigne pour contourner les règles de Gattaca…
    C’est un formidable film poétique, beau et très intelligent.
  • « Brazil«  de Tery Gilliam : une dystopie sur fond de mouche qui tombe dans une imprimante et qui fout un bordel monstre dans une bureaucratie trop bien réglée. Je ne peux pas en dire plus, enfin, je ne sais même pas en dire plus. Il faut le voir, tout le monde doit voir ce film !
  • « Parasite«  de Bong Joon Ho : je sais même pas mettre une étiquette sur ce film. ! Suspense, social, comédie, thriller ?!! Un condensé de beaucoup de genres, mais le truc c’est que ça marche grave. On est plongé dans la vie d’une famille au chômage, assez débrouillarde pour arriver à manger, à vivre. Grâce à un pote, le fils se fait embaucher par une famille très aisée. Et là, j’arrête pour pas spoiler le reste du film. Le mix des genres est vraiment marquant, et comme quoi pour un artiste quand c’est bien dosé, on peut tout amener.
photographes portrait pour les artistes
photographes portrait pour les artistes
photographes portrait pour les artistes

14 – Tu es plutôt terre, eau, air, feu ? Et pourquoi ?

Eau je crois, c’est celui qui m’évoque le plus ! J’ai 2 de tension, je suis calme, introvertie; puis j’aime l’eau, l’océan c’est là d’où je viens. Et, je dessine pas mal la mer.

15 – Quel est ton mantra ?

C’est la question la plus dure de toutes les questions. Je suis désolée, j’en ai pas… Mais si vous voulez je vous donne un mot qui me tient à cœur : altruisme.

16 – Quand as-tu envie de dire Yeah !?

Quand au bout de 6h de dessin j’en suis super contente !
Quand j’ai de la motivation !
Quand je mange !
A la fin d’un concert !
A la fin des questions de take photos and say Yeah !

17 – Qui aimerais-tu que l’on photographie ?
Ma mère.

YEAH !

Partagez nos portraits photo sur Pinterest

photographes portrait pour les artistes
photographes portrait pour les artistes

Nos photos de portraits vous inspirent, épinglez cette image !

Vous avez aimé cette interview ?! Vous avez des conseils ou des questions sur le travail de cette artiste, laissez un commentaire à la fin de l’article.

Vous avez besoin de photos de portrait ? Venez vous faire photographier dans notre studio photo à Grenoble.

Retrouvez toutes nos interviews et portraits d’artistes sur le blog Take Photos and Say Yeah !

Suivez-nous sur Instagram

Nous sommes Violaine et Christophe, photographes en France. Nous prenons en photo de nombreuses personnes. Portrait photo d’artistes mais aussi de musiciens, d’écrivains, d’entrepreneurs, d’artisans et d’autres professionnels ainsi que des photographies pour les particuliers… Autant de passionnés passionnants avec lesquels nous discutons, nous apprenons… Chaque séance photo, en studio ou en extérieur, est alors l’occasion d’une rencontre, d’un partage d’expérience, d’un échange. Et si mettre en valeur nos modèles à travers la photographie nous fascine, mettre en lumière leurs personnalités et leur talents à travers une interview nous a semblé évident.

TOUS LES ARTICLES DE L'AUTEUR
Write a comment